Bienvenue sur le site du Jaguar.



Je prépare actuellement une reprise d’études, ce qui veut dire que je vais être passablement occupé pour une période relativement longue. Pour cette raison, l’aspect « ONG » du jaguar restera en hibernation jusqu’à nouvel ordre (sinon définitivement).



Pour autant le site reste en vie, il continue d’assurer son rôle de moyen de publication, sachant qu’il s’orientera d’avantage vers la publication de réflexions et articles divers que de récits de voyages et d’expériences du fait de l’évolution de ma situation. Je profite de l’occasion de cette mise à jour pour renouveler l’étendard du site, qui devient à présent « pensées sauvages ».



Je continue de travailler sur mes livres (deux actuellement) qui verront (peut-être) le jour le moment venu, pour l’heure je suis surtout consacré aux démarches liées a la reprise d’étude et, à l’avenir, je jonglerais entre les études et l’écriture, ce qui implique un rythme de travail différent duquel dépendra la publications des livres.



Je serai étudiant boursier et j’aurai donc une situation financière relativement stable, ceux qui m’aident financièrement sont bien-entendu libre de cesser leurs versements et je pense être capable de m’en sortir convenablement seul, pour autant une bourse d’étude est limitée et moins j’aurai à me soucier de mon revenu plus je serais libre de travailler par conviction et non par nécessité.



Pour les compléments d’information: je compte étudier la philosophie-sociologie-ethnologie (par correspondance), ce n’est pas un changement de cap mais un aboutissement logique du travail accompli ces dernières années car, au final, c’est toujours sur le plan philosophique que s’est synthétisé ce que je faisais.



Je crois toujours le plus fermement du monde que la clef du future de l’humanité, qui ne peut s’orienter que vers une recherche d’harmonie, réside dans des changements sociaux. C’est d’eux seuls que pourra découler une harmonie entre l’activité humaine et l’environnement. C’est pourquoi je veux à présent œuvrer dans ce sens, à un niveau plus « professionnel », employer la pensée de millénaires de prédécesseurs pour formuler et soutenir ma propre vision de manière plus aboutie. Pour cela, il m’est apparut évident qu’il me fallait à présent oublier ma scolarité douloureuse et reprendre les études.



J’ai toujours dénoncé l’action associative dans la limitation de sa portée, affirmant qu’elle assurait plus un rôle de pansement que de remède: on peut certes reboiser quelques hectares de forêt avec une ONG bien organisée, mais pas résoudre la cause du déboisement qui était à l’origine de sa destruction en premier lieu.



Mon expérience récente du fonctionnement des ONG m’a déçue au sens où, là encore, il s’agit d’avantage de convaincre, remplir des dossiers, courir après des subventions et se perdre dans un jeu de bureaucratie et de politique bien plus que d’agir concrètement. Même si une ONG reste un moyen possible d’aboutir à des résultats et faire avancer une cause, ce n’est pas là ce que je souhaite faire, je ne me vois pas lutter bureaucratiquement pour obtenir des subventions durant des années pour accomplir des actions dont la portée sera presque systématiquement éphémère.



J’en viens à être convaincu qu’au final, la seule force capable de modifier l’ordre des choses est celle des idées et non celle des actes. C’est vers elles que je me tourne à présent.

Copyright © 2014 Le Jaguar
Blog propulsé par WordPress et conçu par Le Jaguar
Articles (RSS) et Commentaires (RSS). 32 requêtes. 0, 282 secondes.